Du rire au drame # 14

riredrame

Je vous propose de rendre hommage à la plume des auteurs qui ont marqué ma semaine. Chaque mercredi je présenterais les citations qui m’ont fait rire et pleurer cette semaine.

Si ça vous tente, vous pouvez créer un article similaire sur votre blog et ajouter un lien ici vers cet article en cliquant sur le bouton « ajoutez votre lien » en bas de page.

Attention spoilers:  certaines citations peuvent dévoiler une partie de l’intrigue.

Les rires:

j’ai l’intention de rester auprès de vous jusqu’à l’arrivée d’un médecin.

— Croyez bien que votre sollicitude me touche, madame Dews, mais ce ne sera pas nécessaire. Un verre de brandy et une nuit de repos suffiront à me remettre d’aplomb.

— Vraiment ? fit Tempérance, alors que le majordome leur ouvrait la porte. Sur ce, elle lui assena une tape sur l’épaule.

— Par l’enfer ! grogna lord Caire, qui vacilla sous la douleur.

— Appelez un médecin, ordonna Tempérance au majordome ébahi. Lord Caire est souffrant. Vous, ajouta-t-elle à l’adresse du valet qui venait de surgir derrière le majordome, aidez votre collègue à monter lord Caire dans sa chambre.

— Vous n’êtes qu’une harpie vindicative, madame, lui lança lord Caire.

Les fantômes de Maiden Lane, Tome 1 : Troubles intentions par Elizabeth Hoyt

— Recule, akri-loup ! Simi va souffler du feu et faire fondre la foutue porte ! Je crois que tu n’as pas intérêt à rester trop près, parce que le loup fondu, ce n’est pas terrible, et akra-Aimée n’aimerait pas te voir te changer en petit tas gluant. En plus, le loup cramé, ça pue et les narines délicates de Simi détestent ça. Alors je répète : recule !

Ma p’tite Simi chérie…

 Le cercle des immortels, Tome 14 : L’astre des ténèbres par Sherrilyn Kenyon

 

Les Drames:

Deux mois plus tard, Mère Poule nous a proposé un autre enfant. Un garçon, cette fois. Et elle demandait le double.

— Qu’avez-vous fait ?

Elle soupira.

— Rien. Le prix était exorbitant, nous n’avions pas les moyens. J’ai tenté d’amadouer Mère Poule. Je l’ai suppliée. Mais cette sorcière n’a rien voulu entendre. Elle a vendu ce pauvre petit garçon à quelqu’un d’autre.

Les fantômes de Maiden Lane, Tome 1 : Troubles intentions par Elizabeth Hoyt

— À tes yeux, succomber au désir charnel est un péché impardonnable, la coupa-t-il. Alors quand tu cherches à te punir, tu utilises le pire des péchés.

Lazare était anéanti. Tempérance, il s’en rendait à présent compte, possédait tout ce qu’il avait toujours rêvé de trouver chez une femme. Tout. Il se sentait atrocement blessé. Aussi sûrement que si elle lui avait planté une flèche en plein cœur.

— Tu t’es servie de moi pour te punir, n’est-ce pas ?

Il la vit se décomposer, et sa réaction confirmait ce qu’il redoutait plus que n’importe quelles paroles. La flèche s’enfonça un peu plus profondément dans son cœur.

Pourtant, il ne put s’empêcher de lui poser une dernière question :

— Suis-je autre chose à tes yeux qu’une punition ?

Les fantômes de Maiden Lane, Tome 1 : Troubles intentions par Elizabeth Hoyt

Lorsque deux Garous se liaient, leurs forces vitales se fondaient l’une dans l’autre. Un acte d’amour suprême et d’absolue loyauté qui impliquait que si l’un mourait, l’autre s’éteigne aussi. Néanmoins, si la femme était enceinte, son existence était prolongée jusqu’à la naissance des bébés. Mais une fois le dernier né, elle rejoignait son compagnon pour l’éternité.

Anya allait mourir.

Fang chancela, frappé d’horreur et de chagrin.

 Le cercle des immortels, Tome 14 : L’astre des ténèbres par Sherrilyn Kenyon

Vane le rejoignit, s’agenouilla, prit la dépouille de la louve dans ses bras et se mit à la bercer comme un nouveau-né. Des larmes roulaient sur ses joues. Il lui murmurait des mots tendres.

Fang lança un long hurlement vers le ciel, puis se stabilisa sous forme humaine et se joignit à Vane pour bercer sa sœur morte.

 Le cercle des immortels, Tome 14 : L’astre des ténèbres par Sherrilyn Kenyon

Aimée entendit les mots de réconfort, mais ils ne lui firent aucun bien. Tout ce qu’elle voulait, c’était partager le bonheur de son union avec sa mère, avec son père. Elle était venue auSanctuaire dans ce but. Pour que ses parents soient fiers d’elle, pour qu’ils célèbrent l’événement dans la joie. Et voilà qu’ils étaient partis. Pour toujours.

 Le cercle des immortels, Tome 14 : L’astre des ténèbres par Sherrilyn Kenyon

Et vous? qu’est ce qui vous à  fait rire et pleurer cette semaine?

  1. Lakay an Nou
Ajoutez votre lien Il reste 254 jour(s) et 8 heures(s) pour participer

3 réflexions au sujet de « Du rire au drame # 14 »

    1. nikita Auteur de l’article

      ben si tu as lu le tome sur vane tu sais que les frères ont connu une épreuve terrible. Mais ce n’est pas l’essentiel du tome.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *