Du rire au drame # 17

riredrame

Je vous propose de rendre hommage à la plume des auteurs qui ont marqué ma semaine. Chaque mercredi je présenterais les citations qui m’ont fait rire et pleurer cette semaine.

Si ça vous tente, vous pouvez créer un article similaire sur votre blog et ajouter un lien ici vers cet article en cliquant sur le bouton « ajoutez votre lien » en bas de page.

Attention spoilers:  certaines citations peuvent dévoiler une partie de l’intrigue.

Les rires:

— Où sont-ils ?

— Morts, répondit à sa place Aligarth.

Ben voyons… De toute façon, il ne fallait pas rêver, j’avais autant de chance de voir le tigre me ramener une proie en bon état que de voir disparaître Les Feux de l’amour de nos écrans télé…

Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral par Cassandra O’Donnell

Les Drames:

Debout sous le jet d’eau, mes mains appuyées contre les parois vitrées et embuées, je repensais à ces quelques secondes durant lesquelles j’avais touché l’esprit du vampire sans y trouver la moindre trace de tendresse ou d’affection pour moi. Il n’éprouvait plus rien, rien du tout, il m’avait définitivement rayée de son cœur et de sa vie. Et ça me rendait folle de rage. Folle de rage d’avoir été dupée, folle de rage d’avoir été assez stupide pour le traiter comme un humain et de ne pas avoir su me protéger, folle de rage quand je repensais à toute la souffrance que j’avais endurée ces dernières semaines à cause de lui.

 

Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral par Cassandra O’Donnell

— Ils l’ont tué, ces salauds l’ont tué, murmurai-je, dévastée tandis que le loup, comme tous les métamorphes avant de mourir, reprenait forme humaine.

Voir un animal aussi magnifique le ventre ouvert de bas en haut et ses entrailles répandues sur le sol était déjà atroce, mais regarder le corps merveilleux de Bruce réduit en lambeaux était plus que ma raison et mon cœur ne pouvaient supporter. Je me mis brutalement à trembler.

Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral par Cassandra O’Donnell

— Mon cœur, je t’aime et je sais que – quoi que tu dises – tu m’aimes aussi. Alors je vais être très clair, je peux te laisser autant de temps que tu le désires pour mettre les choses au point avec Raphaël mais si Aligarh ou n’importe quel autre mâle tente de t’arracher à moi, je le tuerai, déclara-t-il avec une voix si grave et si empreinte de pouvoir que je sentis tous les poils de mes bras se dresser.

Rebecca Kean, Tome 4 : Ancestral par Cassandra O’Donnell

Et vous? qu’est ce qui vous à  fait rire et pleurer cette semaine?

  1. Lakay an Nou
Ajoutez votre lien Il reste 273 jour(s) et 20 heures(s) pour participer

4 réflexions au sujet de « Du rire au drame # 17 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *