Du rire au drame # 4

riredrame

Je vous propose de rendre hommage à la plume des auteurs qui ont marqué ma semaine. Chaque mercredi je présenterais les citations qui m’ont fait rire et pleurer cette semaine.

Si ça vous tente, vous pouvez créer un article similaire sur votre blog et ajouter un lien ici vers cet article en cliquant sur le bouton « ajoutez votre lien » en bas de page.

Attention spoilers:  certaines citations peuvent dévoiler une partie de l’intrigue.

Les rires:

—    Je ne pensais qu’à cela, Kate. Vous embrasser. Comme un gamin. Au cas où vous n’en seriez pas avertie, ce n’est pas à cela qu’un homme pense le matin à son réveil.

Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit par Eloisa James

*************************

Kate comprit pour la première fois ce que voulait dire l’expression « recevoir un coup de poignard dans le cœur ». Jusqu’à présent, elle avait réussi à oublier Tatiana, mais une valse… Il n’y avait rien de plus intime !

Une autre époque…..

Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit par Eloisa James

**************************

Vu le ton qu’il employait, je me demandais s’il ne préférait pas mourir plutôt que de partager le Malaat avec moi. En ce qui me concernait, j’étais plus pragmatique : je préférais trouver un moyen de le tuer plutôt que de partager le Malaat avec lui.

Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée par Cassandra O’Donnell

************************

Les Drames:

—    Kate, la supplia-t-il.

Prononcer son prénom était tout à la fois l’enfer et le paradis. Les syllabes glissaient sur sa langue comme le nectar le plus suave.

—    Oh, Gabriel, murmura-t-elle.

—    Accorde-moi une dernière fois, implora-t-il. S’il te plaît.

—    J’ai peur, Gabriel. Tu vas me briser le cœur.

—    Le mien est déjà en miettes.

Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit par Eloisa James

**************************

Je préférerais éviter de me jeter sur un bûcher funéraire.

S’il te plaît, reviens-moi.

Le pli tomba des mains de Kate. Le cœur battant, elle s’approcha de la vitre et cligna des yeux pour scruter la pénombre.

L’un des plus émouvant moment du livre mais il faut l’avoir lu pour comprendre désolé.

Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit par Eloisa James

**************************

— Je n’ai pas peur de mourir, ma douce. Seulement de te perdre, fit-il en posant ses mains au-dessus des miennes, sur le manche du poignard. Cette arme est unique. Les métaux et la magie qui l’ont forgée la rendent mortelle pour toutes les créatures surnaturelles y compris pour moi. Il ne te reste qu’à l’enfoncer là, juste là, fit-il en créant une pression suffisante pour que la lame pénètre sa chair blanche.

Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée par Cassandra O’Donnell

************************

Et vous? qu’est ce qui vous à  fait rire et pleurer cette semaine?

  1. Lakay an Nou
Participations closes

7 réflexions au sujet de « Du rire au drame # 4 »

Répondre à MArgheriteLis Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *