Du rire au drame # 7

riredrame

Je vous propose de rendre hommage à la plume des auteurs qui ont marqué ma semaine. Chaque mercredi je présenterais les citations qui m’ont fait rire et pleurer cette semaine.

Si ça vous tente, vous pouvez créer un article similaire sur votre blog et ajouter un lien ici vers cet article en cliquant sur le bouton « ajoutez votre lien » en bas de page.

Attention spoilers:  certaines citations peuvent dévoiler une partie de l’intrigue.

Les rires:

Mais si je savais qu’il essayait d’obtenir le contraire de ce qu’il demandait alors je pouvais le prendre à son propre piège. Sauf si, bien sûr, il s’attendait à ce que je prenne le contre-pied de ce qu’il me disait vouloir. À ce moment-là, il savait que je savais et je devrais plutôt l’allumer ? Non, là je tomberais directement dans son piège. Donc résumons, je savais qu’il savait que je savais et… En fait, j’avais perdu le fil depuis le début.

Feelin Good 2ème mantra par Fleur Hana

Oui, alors moi aussi….

— Parfait. N’oublie pas d’aller faire quelques courses, pendant que tu y es. Je n’aimerais pas qu’on meure de faim. J’aimerais bien quelques saucisses, longues et grosses, dans lesquelles planter mes crocs. Et un beau morceau de viande bien juteux, du genre qu’on peut glisser entre deux petits pains grillés mais tendre au milieu. Oh, et des Mr. Freeze. J’adore les sucer quand j’ai chaud. Et de la crème. Plein de crème.

Jamais deux sans trois, Tome 2 par Eve Langlais

L’ironie du sort voulait que ce dont elle avait besoin, c’était de faire l’amour avec ses deux hommes. En même temps. Tous les couples devraient avoir ce genre de solution à leurs problèmes conjugaux.

Jamais deux sans trois, Tome 2 par Eve Langlais

Plus besoin de conseillé matrimonial, Eve Langlais à trouvé la solution à tous nos problème de couple on dirait.

Les Drames:

— Désolé, mais c’est impossible. Je ne peux pas te laisser épouser Monthermer. Je serais obligé de le tuer, et ni ton père ni le roi ne me le pardonneraient.

Ellie suffoquait. Elle ignorait si c’était en raison de sa colère ou parce qu’elle savait ce qu’il allait dire.

— C’est absurde. Tu ne le tueras pas. Ce mariage ne te concerne pas.

— Mais je t’aime.

Son cœur s’arrêta, puis repartit à un rythme irrégulier. Maintenant qu’elle entendait ces mots qu’elle avait tant attendus, elle n’était pas sûre de les croire. Il l’avait trop blessée.

Les chevaliers des Highlands, Tome 2 : Le faucon par Monica McCarty

Et vous? qu’est ce qui vous à  fait rire et pleurer cette semaine?

  1. Lakay an Nou
Ajoutez votre lien Il reste 82 jour(s) et 23 heures(s) pour participer

2 réflexions au sujet de « Du rire au drame # 7 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *