Du rire au drame # 11

riredrame

Je vous propose de rendre hommage à la plume des auteurs qui ont marqué ma semaine. Chaque mercredi je présenterais les citations qui m’ont fait rire et pleurer cette semaine.

Si ça vous tente, vous pouvez créer un article similaire sur votre blog et ajouter un lien ici vers cet article en cliquant sur le bouton « ajoutez votre lien » en bas de page.

Attention spoilers:  certaines citations peuvent dévoiler une partie de l’intrigue.

Les rires:

J’ignore pourquoi quiconque pourrait avoir besoin d’un démon. Pour faire les courses ? Pour accomplir des travaux ménagers diaboliques et variés ?

Hex Hall, Tome 1 par Rachel Hawkins

— Je ne me suis pas battu seulement par plaisir, mon amour. Je l’ai fait pour le butin. J’ai pris des terres. J’ai pris de l’or. J’ai pris des femmes.

Elle afficha une mine sévère.

— J’espère que tu racontes des histoires, Zander KilCreggar-FitzHugh.

— Le temps que tu prononces mon nom, j’ai trouvé une excuse. Oui, j’ai dit quelques mensonges, mais je n’ai pas menti sur toute la ligne. Je n’ai pas pris de femmes de force. Elles sont venues à moi de leur plein gré.

La Dame au Chevalier par Jackie Ivie

Les Drames:

elles soulevèrent simplement le voile d’un geste vif, ouvrirent la porte et la poussèrent à l’intérieur, à grand renfort de gloussements. La chambre était plongée dans un profond silence.

Zander se leva de sa chaise et la rejoignit en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Elle eut le souffle coupé quand il s’arrêta. Ces yeux bleu nuit étaient écarquillés et on y devinait une joie intense. Cela ne faisait aucun doute.

— Oh… Dieu du ciel ! s’exclama-t-il en tombant à genoux à ses pieds.

Elle le regarda attraper l’ourlet de sa robe et le tenir. Elle regarda sa main trembler, puis ses épaules.

— Dis-moi que je ne rêve pas. Pitié, mon Dieu ! reprit Zander.

Difficile de comprendre ce passage sans avoir lu le livre mais il est tout simplement magique.

La Dame au Chevalier par Jackie Ivie

— Non, tu as dit que tu n’étais pas un de mes coups du soi ranonymes, précisa Zach, et ça n’est pas le cas. Je connais ton nom …

— Sale fils de pute, dit David, et il lui donna un coup de poing en plein visage.

Zach le regarda avec étonnement, sa main venant recouvrir son nez sanguinolent, puis il glissa le long de la porte pour s’asseoir sur le sol, ses yeux dilatés et choqués. David resta debout à le regarder, toujours nus, les poings serrés, la douleur, la rage et la frustration se lisant sur son visage.

— Fils de pute, répéta David, et Zach réalisa qu’il était en train de pleurer. Sale fils de pute — Je suis désolé, dit Zach, et il se mit à pleurer aussi, ses mains ensanglantées sur son visage en sanglotant le cœur brisé, pleurant à chaudes larmes pour David et pour lui-même, pour les erreurs et stupidités, pour les occasions ratées et ce qui aurait pu arriver. Je suis tellement désolé, Taff, tellement désolé …

Pour Zach par Rowan Speedwell

Et vous? qu’est ce qui vous à  fait rire et pleurer cette semaine?

  1. Lakay an Nou
Ajoutez votre lien Il reste 231 jour(s) et 18 heures(s) pour participer

2 réflexions au sujet de « Du rire au drame # 11 »

  1. nikita Auteur de l’article

    il y avait d’autres moment à faire pleurer mais plus à cause de l’horreur qu’il a vécu et pas vraiment des citations.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *